Pas de nouveau concert prévu.


Trois lettres qui résonnent comme un symbole, comme pour mieux brouiller les pistes. Derrière ce surnom à l’américaine, on attend un collegeboy à casquette de baseball, on découvre Elisa, jeune rappeuse de 23 ans à la plume déjà bien acérée.

Hérité des années lycées, son pseudonyme révèle une ambiguïté savamment cultivée. Car derrière ses traits juvéniles se cache une âme féline et toujours aux aguets. Entre un rap incisif parfaitement maîtrisé et des mélodies pop accrocheuses, Brö déroule des textes très personnels qui ne mentent pas. Panthère dans la métropole, elle raconte son quotidien, les garçons, les doutes, la liberté et ces luttes de pouvoir qui transforment la ville en une véritable jungle.

A travers ses lignes se dessinent les traits d’une jeune femme aux nombreux visages, qui affirme sans revendiquer et semble refuser d’emblée les étiquettes trop faciles qui pourraient lui coller à la peau. Dans la lignée de MIA, ou même de Diam’s, Brö est une artiste féminine dans un univers principalement masculin, mais il serait bien imprudent de se limiter à cette seule distinction.

Son premier EP, « Klaus », sortira en septembre 2019.

Booking & infos